Textes

Va sans Voie    RECUEIL DE TEXTES par Marie-Ange Seulen, Michel Cazenave, Jean-Marc Tapié de Céleyran
2013 – Arma Artis

Recueil de textes sur la Lumineuse Ténèbre

Dans cette courte anthologie sur le thème de la « Divine Ténèbre », celle-ci se présente comme un dévoilement qui laisse seulement entrevoir l´Immensité cachée, et qui laisse percer celle-ci par delà la nuée, le sommeil, l´assombrissement, l´angoisse. Ce dévoilement est fulgurance, connaissance toute relative de l´Inconnaissable Absolu.

Nous avons ici le parfum de ce que nos auteurs ont reçu de la Lumière inouïe ayant percé les profondes ténèbres qui la cachaient et la révélaient tout à la fois.

Du moins sommes-nous là sur les traces de ce que les limites biologiques de l´homme permettent et laissent monter comme bouleversements et sommets possibles de l´expérience spirituelle et de l´aventure humaine.

Puissent les témoignages de cette Aventure, avoir une petite portée anagogique, puisqu´ils montrent qu´il s’agit d´une redoutable, difficile et merveilleuse possibilité, cachée et transfigurante de l´homme.

N´est-il pas, dans le néant de nos droits, de notre Devoir de nous poser la question des conditions de cette Réalisation pour avancer, ne serait-ce que d´un iota (qui fait toute la différence entre le Sommeil et la possibilité de l´Eveil), dans le sens de celle-ci ?

Le pas de la colombe    POEME
2012 – Encres Vives

Bien qu’il soit sorti depuis longtemps du sein de l’Eglise, Michel Cazenave nourrit une ardente passion pour le Cantique des Cantiques, dont il prépare actuellement une nouvelle édition, annotée et commentée.Dans le fils de cet héritage, il tente de méditer sur la figure de la colombe, comme une image évidente de la femme que l’on aime – et de comprendre « en poésie » comment on est de ce pas amené jusqu’au visage à jamais dérobé de l’inconnaissable Divin.

De l’Amour, – ou de l’ouverture à l’Esprit …

S’abandonner, dit-elle    THEATRE
2005 – Arma Artis

Une femme dans une soirée rencontre une homme.
L’aimantation est immédiate. Ils passent une nuit intense.
Au matin, il s’enfuit. Et la pièce commence sur cet abandon.Cette pièce de Michel Cazenave aborde la jouissance au féminin. Or, n’est-ce pas de cela même dont les hommes ont une peur panique ? Comme s’il fallait s’abandonner, se perdre pour exister dans un au-delà de soi-même…
Un regard contemporain sur le désir, la jouissance, la peur et l’abandon dans l’amour.

La pièce a été créée au théâtre de Nesle le 14 septembre 2004, par Florence Marguier, dans une mise en scène de Carol-Ann Willering.

CD produit par « Les Voyages Intérieurs » Compagnie du Duende

Lucia la sorcière    THEATRE
1970 – R. Desroches
Poèmes, Textes et Nouvelles
La Flamme mouillée    JOURNAL
1991 – Critérion

Le Journal, quand il est littéraire, a un côté déshabillage devant un miroir sans tain qui lui donne un air cabot. On sent que le mot est un effet, non une substance de vie. Rien de tel dans ces pages, et c’est exceptionnel pour un livre écrit à dessein, qui ne peut avoir l’aura de ces notes sauvées des eaux qu’un auteur abandonne sans souci de publication.

Le sentiment de vérité qui nous étreint ne saurait venir d’un procédé, il surgit tout simplement de qui est Michel Cazenave, un homme totalement engagé dans son aventure spirituelle. Il n’est pas écrivain au sens moderne, il est l’homme d’une expérience intérieure qu’il exprime de la manière la plus multiple : fiction, poésie, essais et pour la première fois journal.

On peut-être désarçonné par un tel éclatement de l’expression; il manifeste un tempérament qui, au-delà de la maîtrise de l’intellect, est baroque et flamboyant. Ces pages n’y échappent pas où la pensée d’un mystique côtoie un humour à la dégaine de potache, où les préoccupations politiques complètent le domaine où Cazenave est irremplaçable et où sa pensée fera date, la rencontre des deux voies de la connaissance, celle de la science, celle de la mystique.    Olivier Germain-Thomas

 

vignette poèmes
Le pas de la colombe    POEMES
2012 – Encres Vives
Melancholia suivi de Parole et Silence    POEMES
2009 – Rafaël de Surtis
Mines de rien    TEXTES
2008 – Edition de l’Atlantique
L’oeuvre d’or suivi de La verdoyante    POEMES
2009 – Rafaël de Surtis
La Naissance de l’aurore    POEMES
2008 – Rafaël de Surtis
Primavera nova    POEMES
2008 – Arma Artis
L’Avis poétique    POEMES
2008 – Arma Artis
Méridiens de la nuit    TEXTES
2008 – Arma Artis
Primavera viva ou La vie absolue    POEMES
2007 – Arma Artis
Primavera ou Le triomphe de l’amour    POEMES
2007 – Arma Artis
Dédicace à l’Absente – Paris Néon    POEMES
2007 – Le Nouvel Athanor (Les poètes trop effacés)
Histoires comme çà    TEXTES
2006 – Arma Artis
Chants de la Déesse    POEMES
2005 – Le Nouvel Athanor
Péninsule de la Femme    POEMES
2005 – Arma Artis
Glanes    TEXTES
2005 – Arma Artis
L’Amour, la Vie    NOUVELLES
1982 – Imago    2004 – Arma Artis
La Bouche – Les Cheveux    TEXTES
2004 – Arma Artis
La Grande Quête    POEMES
2003 – Arma Artis
Petits Chants du Néant et de la Plénitude de Dieu    TEXTES
2002 – Arma Artis
La Chute Vertigineuse    TEXTE
2001 – Arma Artis
Fragments d’un Hymne    POEMES
1998 – Arfuyen
Les Cheveux    TEXTE
1998 – Editions Alternatives
Fragments de la Sophia    POEMES
1981 – Imago